Prenez quelques vers, une bonne inspiration et dégustez le fruit de la passion.

Des poèmes, des chansons, des réflexions et quelques phrases... Il s'agit là de mes propres écrits.

04/04/08

Coup de gueule

On a souvent envie de gueuler un bon coup
On a tell'ment d'choses qui font mal au fond d'nous
On regarde autour de nous et on ne voit que des fous
Un jour on pète un câble et on se jette à leur cou

Les autres ne comprennent pas ce qui nous arrive
Ils n'avaient jamais imaginé que l'on ait une autre rive
La seule qu'ils connaissaient était celle du bonheur
Alors qu'il y a tant de haine dans chacun de nos cœurs

Le Monde est habité par des guerriers de Lucifer
Les pires d'entre eux sont apparus dans cette nouvelle ère
Ils sont ici pour amener la Terre à sa perte
Jusqu'à c'qu'elle soit complètement déserte

Regardez autour de vous et voyez ce que je dis
L'Homme n'est plus ou alors encore en sursis
Mais profitez donc de vos derniers jours
Sentez-vous cette chaleur, c'est celle d'un four

Les flammes de l'enfer brûlent nos océans
Si nous voyons rouge c'est de la lave ou du sang
Car il n'y a plus que ça qui ranime notre existence
Une existence qui bientôt ne s'ra qu'une absence

Dès notre naissance le Mal vient nous hanter
En prenant de l'âge on va très vite l'idolâtrer
Il occupera alors chacune de nos pensées
On l'écout'ra à la lettre sans jamais nous rebeller

Voilà ce qu'on devient, qu'un être malsain
Imprégné de hargne et de rage envers les siens
On a une soif de vengeance souvent contre nous même
Car c'est notre propre vie qui nous pose problème

On voit noir quand c'est noir mais aussi quand c'est blanc
On voit la pluie, les orages malgré ce merveilleux temps
On s'en fou des naissances on n'pense qu'aux enterr'ments
Parc'qu'on préfère les larmes au sourire d'un enfant

C'est notre vrai visage celui de l'agressivité
On n'est pas des enfants sages comme vous vous l'imaginiez
On montre devant vous un sentiment de bien-être
Mais lorsque ça explose on jette tout par la f'nêtre

Notre fenêtre est abstraite mais c'qu'on jette est concret
Le ravage qu'on fait est notre art qu'on créait
Les entraves à la justice sont nos spécialités
Violence et préjudices notre devise respectée

joe_dalton


1 avril 2008

Posté par Le poete inconnu à 00:29 - Ecrits de 2008 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Pas mal, pas mal...

    Et ba dis donc. Tu te laches toi !
    Encore un beau petit poeme bien de chez toi.
    Continue comme ca

    Posté par Matt, 05/04/08 à 04:31
  • yep

    On peut presque y mettre de la musique et puis hop, ça fait une chanson.
    Sinon, rien à redire. Bravôo Mouche

    Posté par Guilio, 05/04/08 à 11:32
  • Découverte

    Je découvre ton blog... Je t'aime mon Davidou.

    Posté par Marraine, 05/04/08 à 14:15
  • Hum

    Hum, cette photo de Joe des Dalton est magnifique je trouve !

    Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah !!!!!

    Sérieusement, (oui, ça m'arrive d'être sérieuse !), ce poème reflète bien l'état d'esprit de beaucoup de jeunes de nos jours je trouve ! Mais, comme aujourd'hui, je suis particulièrement de bonne humeur, je me dis que la vie est belle malgré tout !

    Bisous bisous

    Posté par Julie, 05/04/08 à 17:26
  • T'Y VA UN PEU FORT!!!

    Hey bah alor mon canard!!!! il è plutôt b1 ecrit ton poème, tu di c k tu ressen!!! Cpdt j'espère k tu voi pa la vie tjs comme cela, c vrai la vie è parfoi injuste ms c com sa! Elle n'est pa pouri! C vrai k1 bon ptit cou d gueule de tps en tps c super on envoi tou valser, sa fé 1 bien fou ms sa n changera rien o pb ki tentoure. la vie è qd meme belle et on a k1 seule vie!!!

    Posté par Némo, 06/04/08 à 17:21
  • commentaire 2

    s'il y a bien une chose je hais c'est l'argo mis en poésie, c'est de la poésie de bas étage, je ne dis pas ça pour te sermonner mais les gens d'aujourd'hui ne parlent que comme ça et je trouve ça dommage de laisser perdre une aussi jolie langue que la notre, appliques toi à parler convenablement. et tes écris n'en ressortiront que meilleurs.
    d'autre part je trouve ça malheureux que tu n'ose pas vraiment prendre partie dans tes textes exemples avec un vers "L'Homme n'est plus ou alors encore en sursis" soit tu dis que l'homme n'est plus en sursis et qu'il est foutu, soit qu'il a encore une chance de se rattrapper mais pas les deux c'est de d'hypocrisie.

    Posté par Laura, 30/07/08 à 19:24
  • coup de gueule !

    Tout d'abord je tiens à répondre à Laura.( certe, le poème doit me plaire autant qu'elle mais peut être pas pour les mêmes raisons ) Je ne trouve pas que l'argot soit significatif de poésie de bas étage, au contraire, l'argot est le signe de l'évolution de notre langue, l'argot c'est le fait de s'approprier une langue et de la transformer. Et il est beaucoup utilisé dans la poésie, depuis toujours l'argot est aussi synonyme de littérature, si tu lis par exemple une pièce de Shakespeare ou bien de Beaumarchais tu y trouveras de l'argot, évidemment ce n'est pas de la poésie mais tout de même ! Et dans la poésie de qualité je peux te conseiller aussi Boris Vian ( j'voudrais pas crevé...) qui se revandiquait de l'argot et qui écrivait des très beau poèmes ou plus récemment dans le rap, léo ferre à IAM.

    Donc je disais que le poeme me plait autant que Laura... En effet, quand j'ai lu ce poème je me suis dit " tiens ! on sent comme un petit air de néant " le problème de cet écrit est qu'il n'exprime rien d'autre qu'une banalité déconcertante, je trouve que c'est un poème malhonnete car le pauvre petit internaute qui tombe dessus en ressors avec une déception qui pourrait pousser au crime. Il faut dire que le titre était assez alléchant " coup de gueule ", moi aussi je suis en train de pousser un coup de gueule envers ce poème ce n'est pas pour autant que je me revendique poète ! oulala répétitions répétitions ! d'ailleurs en parlant de répétitions... Je te conseille le dictionnaire des synonymes qui est très utile aux demandeurs d'emploi en mal d'inspiration pour leur lettre de motivation mais aussi aux poètes inconnus comme toi.
    Parlons du sens maintenant... enfin du propos... enfin des mots alignés quoi !
    C'est vrai que le monde c'est de la merde, d'ailleurs je te conseille une collaboration avec des petits éthiopiens, ils te le confirmeront avec des mots... plus vrais. Donc le monde c'est de la merde, l'homme il est vilain, et la planète elle va bientôt mourir si l'homme vilain il s'occupe pas d'elle mais comme il est vilain... what else ?
    Certes le poete n'est pas là pour faire un discours politique ou pour faire quoi que ce soit de didactique avec son lecteur mais il se doit au moins de retranscrire quelquechose de manière poétique ( puisqu'il est poète, tu me suis ? )et le problème des banalités c'est qu'on les a déjà tellement énoncées qu'elles ne sonnent plus dans la tête de personne donc on doit trouvé un moyen, poétique ou réthorique de les faire raisonner encore...
    Désolée monsieur le poète inconnu mais votre " coup de gueule " est pour moi aussi porteur de sens qu'un clou.

    Posté par céline, 07/08/08 à 14:35
  • trop vrai

    tro bien ce poeme ! t'a raison faut s'engagé et dire au monde entier qu'il fé fausse route !
    jaime bien parlé de philo sur l'homme et tout ...

    Posté par ratatouille, 12/08/08 à 17:26

Poster un commentaire







 
00043449