Prenez quelques vers, une bonne inspiration et dégustez le fruit de la passion.

Des poèmes, des chansons, des réflexions et quelques phrases... Il s'agit là de mes propres écrits.

03/02/08

Laure

Toutes les phrases qui viennent de mon inspiration,Peuvent être autant blessantes que réconfortantes.Et vu que le fait que tu m'en veuilles autant me hante,Alors j't'écris c'poème pour t'demander pardon. En revanche, je n'ai pas aimé que tu m'raccroches au nez !C'est pourquoi j'aimerais que tu viennes t'excuser !Pour que l'on puisse terminer cette "guerre" en Paix !Même si c'est moi qui ai commencé à te faire chier ! Maintenant c'est toi qui possèdes toutes... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03/02/08

Je souffre

L'Enfer s'ouvre à nouveau sous mes pieds.Cette fois-ci j'tomberai dans le gouffre.Vu qu'il y a trop longtemps que je souffre.Dans cette vie où je vous enviais. 3 février 2005
Posté par Le poete inconnu à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03/02/08

Boum

Ça fait maint'nant presqu'un an.Qu'Laure est venue te d'mander.Si avec moi tu voulais.Mais direct toi t'as dit non.Alors j'viens avec c'poème.Pour savoir si c'est possible.Qu'un jour tu me vois comme cible.Et que tu me dises je t'aime. 7 ou 8 février 2005
Posté par Le poete inconnu à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04/02/08

Mon frère

Dieu n'm'a pas fait comme toiMais m'a fait à côté d'toiPour que je puisse t'admirerA un point où j'vais t'envier Tu seras toujours mon frèreEt j'en serai toujours fierMême si lorsque j'suis venuToi tu ne m'as pas voulu Maint'nant j'pense que tes parolesTu te dis qu'elles étaient follesVu qu'nous deux on s'entend bienComme les cinq doigts de la main Je s'rai toujours là pour toiTu s'ras toujours là pour moiDu moins ça ba je l'espèreCar je ne... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 10:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04/02/08

Adieu

Le jour où vous vous rendrez compte que je vais malCe jour là mon corps sera devenu trop saleA cause de cette terre qui me recouvriraLorsque je s'rai parti jusque dans l'au-delà Déjà lorsque j'étais jeune je voulais partirNon pas pour le Paradis, mais juste pour fuirMaintenant adolescent je veux vous quitterParce que j'ai l'impression d'être le mal aimé 12 mars 2005
Posté par Le poete inconnu à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04/02/08

L'aveugle

Vous ne me voyez pas parce que vous le voulezJe ne vous vois pas parce que je suis obligéVous êtes accompagnés par un homme ou un femmeJe suis accompagné par mon chien ou mon âme Vous êtes normaux et n'faites pas attentionÀ nous autre anomaux qu'avons comme punitionLe fait d'être bandé au niveau des yeuxSans l'avoir demandé même au plus haut des cieux Il m'arrive, mais rar'ment, de ne pas vous envierQuand avec ma bonne ouïe je vous entends crierÀ... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04/02/08

Vous

Toutes les différentes insultes qui existent sur TerreNe s'ront pas suffisantes pour vous identifierLorsque pour l'plaisir vous vous mettez en colèreSans vous souciez de moi qui souhaite que vous m'aimiez mars 2005
Posté par Le poete inconnu à 10:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04/02/08

Les 20 ans de Matthieu

Ça fait 20 ans aujourd'hui que tu vois le jour20 ans que tu vois tes parents t'offrir leur amourMais aussi 17 ans que tu dois me supporterMoi le chieur d'service que tu n'as pas souhaitéAvant t'avais la paix et t'souciais pas d'un frèreQui jusque là n'a cessé d'respirer ton airMais bon que veux tu t'as toujours été pour moiNon pas comme un esclave mais plutôt comme un RoiCe n'est pas mon cerveau qui écrit mes poèmesMais c'est plutôt mon cœur et il te dit "je t'aime" Ton unique frère qui j'espère,Est... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04/02/08

J'étais là

Concernant cet article, il s'agit d'une chanson qu'il faut lire de la manière suivante : d'abord la première storphe de la colonne de gauche puis celle de la colonne de droite, ensuite la deuxième strophe de la colonne de gauche puis celle de la colonne de droite et ainsi de suite... J'étais là souviens toi                                           T'étais là... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04/02/08

Pompéi

Quand je suis venuIls étaient émusMais j'n'avais pas vuQu'c'était pas vouluIls étaient tous làMe tendant les brasSans faire un seul pasPour venir à moiLeur regard étaitDans ma directionEt il me disaitDe faire attentionJe n'comprenais pasJusqu'à c'qu'une voixM'apprenne qu'iciC'était PompéiC'est alors qu'mon cœurS'est mit à battre viteComprenant qu'leur peurN'était pas un riteJe me suis trouvéTout comme eux figéNe pouvant donc fuirNi même rien direÀ l'inverse d'euxMoi je respiraisEt j'pouvais bougerComme j'voulais mes yeuxLorsque... [Lire la suite]
Posté par Le poete inconnu à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 
00043449